Hommage à Jean-Pierre Humblot : Pour la dignité et la reconnaissance d’un crime homophobe et transphobe !

Le 1eraoût 2015, Équinoxe Nancy Lorraine et l’Association Nationale Transgenre (ANT) organisent une cérémonie d’hommage à Jean-Pierre Humblot au cimetière du Sud, sur la tombe de « Jeannot ». Équinoxe refuse de s’associer à la cérémonie organisée par la Ville de Nancy, afin de mener en paix un travail de mémoire malmené depuis plusieurs années.

Les hommages rendus chaque année à Jean-Pierre Humblot et à toutes les victimes d’homophobie et de transphobie participent du travail de mémoiredes associations du Centre LGBT Lorraine-Sud.

Nous entendons, d’une part, faire reconnaître le caractère homophobe et transphobe de ce crime. Peu de gens savent en effet que Jean-Pierre Humblot était également une personne transgenre. D’autre part, si l’hommage à Jeannot symbolise le refus des crimes homophobes et transphobes (refus qui devrait faire consensus entre la mairie et nos associations), il s’agit d’un précieux vecteur de prévention des discriminationsdans toute la société, et au sein même des populations LGBT.

Ce travail de mémoire a besoin – pour être efficace – d’un cadre respectant la dignité de celles et ceux dont il s’agit d’honorer le souvenir. Équinoxe entend donc, en toutes circonstances, garantir des conditions de dignité aux cérémonies auxquelles elle participe. 

Si nous sommes absents de la cérémonie organisée par la Ville de Nancy et ses commensaux associatifs, c’est parce que nous ne leur accordons qu’un crédit limitépour assurer cette dignité.

En effet,la cérémonie du 1eraoût 2013 a été saliepar la prise de parole – imposée par les autorités municipales – du responsable d’un groupuscule (aujourd’hui dissous) connu pour sa détestation des gays dits « extravagants » et des personnes transgenres, alors que Jeannot était célèbre pour ses tenues vestimentaires originales. Équinoxe et l’ANT avaient alors jugé préférable de quitter les lieux.

Hélas, la majorité municipale n’a pas fait amende honorable lors de l’édition du 1eraoût 2014, pour laquelle les prises de paroles furent médiocres et essentiellement consacrées à l’autopromotion. La Ville de Nancy a ajouté le mauvais goût à l’indécence manifeste des intentions : le stand buvette improvisé à côté de la stèle de Jeannot fut la sinistre cerise sur le gâteau de cette cérémonie, devenue accessoire de communication institutionnelle.

Cette année, nous avons donc décidé d’honorer la mémoire de Jeannot dans une atmosphère propice au recueillement et au travail de mémoire.

Nous n’oublierons jamais Jean-Pierre Humblot, ni sa vie, ni ce crime : il vit encore à travers nos luttes. Nos militant-e-s se réuniront donc sur la tombe de Jeannot samedi 1er août 2015 à 15h30, au cimetière du Sud à Nancy.

Au-delà de cette date précise, nous poursuivons tout au long de l’année notre travail de sensibilisation sur la mort de Jean-Pierre Humblot, grâce à la salle de réunion à son nom au sein de nos locaux, et en prêtant main forte aux projets du site inauguré en 2014 : www.jeanpierrehumblot.fr.