Historique


L’association Équinoxe a été créée le 24 janvier 2008 autour de 6 membres fondateurs issus de la diversité LGBT. Elle a été officiellement déposée en Préfecture de Meurthe-et-Moselle le 29 janvier 2008.

Elle s’est construite progressivement et patiemment, dans un contexte associatif LGBT nancéien et lorrain divisé de longue date, et « traumatisé » par la disparition brutale du précédent Centre LGBT à Nancy fin 2007. De ce contexte si particulier est en partie issu l’esprit général d’Équinoxe, fait de combativité et parfois de rudesse militante.

L’historique qui suit, non exhaustif, permet d’avoir une vue d’ensemble sur les grands événements qui ont marqué la vie de notre association.

2016

L’association fait le choix de centrer une partie importante de sa communication et de ses actions en direction des jeunes publics, dans un objectif multiple : protéger les plus fragiles, éduquer précocement à la diversité et former de nouveaux cadres militants pour les échéances et mobilisations futures, dans un contexte d’enterrement politique des revendications LGBT aux niveaux gouvernemental et parlementaire.
De cette orientation sont nés le développement progressif du groupe jeunes d’Équinoxe, la constitution d’une commission autonome dédiée aux interventions en milieux scolaires, et la diffusion d’une campagne à destination des jeunes adultes centrée sur la libre disposition de son corps (intitulée « C’est toi qui décides« ).
Équinoxe accompagne également la création et le développement de sa filiale étudiante : l’association Spoutnik Nancy, à destination des publics LGBTI & queer de Lorraine en milieux étudiants.

BILAN ANNÉE 09 • novembre 2015 > octobre 2016

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
???
Composition du CA
durant l’exercice :
• Jérémy BAUDOIN – Président
Laurent F. – Trésorier
• Kévin GALET – Secrétaire
• Floriane LAMORT – Référente Pôle juridique
• Lauric MICHELAND – Référent Groupe jeunes
• 
Tania CHARRIER – Administratrice
• 
Elise DATTIN –
 Administratice
• 
Glen DEVAUX – Administrateur
• 
Arnaud SÉCARDIN – Administrateur
Temps forts :
(en cours)
• Lancement de la campagne « C’est toi qui décides »
• Création de la filiale étudiante Spoutnik Nancy
• Multiplication des interventions en milieu scolaire dans
les lycées professionnels

2015

Le nouveau Centre LGBT est inauguré le 13 décembre 2014 autour d’une centaine de personnes, en présence de la députée de la circonscription (Chaynesse Khirouni) et de la présidente de la Fédération LGBT (Stéphanie Nicot).

L’année reste marquée par les relations difficiles entre Équinoxe et la municipalité. La politique agressive de la Ville de Nancy et de ses satellites LGBT et institutionnels conduit Équinoxe à repenser plusieurs de ses actions : notre association se voit désormais refuser les préservatifs du Collectif Sida & Hépatites pour les mettre à disposition du public, l’implantation de tonnelles pour abriter la Croix-Rouge à la Marche des Fiertés, ou la possibilité de sensibiliser la police municipale aux violences LGBTphobes.
En outre la Ville notifie fin janvier, 9 mois après le dépôt de dossier, la fin de ses (maigres) subventions à la 1ère association LGBT de Nancy… Équinoxe finit même par recevoir un incroyable courrier de 3 pages de remontrances en lettre recommandée, l’enjoignant de cesser de critiquer l’action LGBT de la nouvelle majorité.

Dans ce contexte si particulier s’est déroulée la Marche des Fiertés LGBT de Nancy le samedi 30 mai 2015, marquée par l’absence très visible de la municipalité et le boycott de son fan-club LGBT. Mais contrairement à leurs malveillants pronostics, celle-ci fut un grand succès populaire, avec plus de 2000 personnes défilant sur le slogan fédérateur « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ » né du contexte national post-attentats de janvier 2015. Cette édition marquée par la jeunesse, le soleil et une superbe ambiance festive, s’est déroulée sans incident.
Deux semaines avant la manifestation, nos militant-e-s se sont mobilisé-e-s tout un week-end à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT • 17 mai), en proposant notamment des actions de formation à l’égard des responsables d’associations, et de sensibilisation du grand public aux préjugés et discriminations.

L’année a par ailleurs été marquée par une importante activité juridique et judiciaire. Des permanences thématiques mensuelles ont été organisées au Centre LGBT, d’abord de manière aléatoire dans le calendrier, puis stabilisées sous forme d’apéros juridiques le dernier samedi du mois à partir de septembre 2015, date depuis laquelle elles rencontrent un net succès.
Équinoxe a également remporté en première instance, le 30 janvier 2015, son procès contre le groupuscule néofasciste Lorraine Nationaliste pour les menaces de mort proférées sur la Marche 2014. Plusieurs autres affaires pénales ont été suivies : certaines dont l’instruction n’était pas encore achevée, d’autres qui ont été classées sans suite.

Enfin, grâce à la qualité des nouveaux locaux, l’afflux de nouveaux bénévoles et visiteurs, Équinoxe a nettement développé son offre d’activités conviviales : organisation de soirées à thèmes régulières au Centre LGBT, inauguration du bar associatif en mars, mise en place d’un speed-dating LGBTH inclusif en mai, création d’un groupe 16-25 ans en septembre, etc.

BILAN ANNÉE 08 • novembre 2014 > octobre 2015

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
126
Composition du CA
durant l’exercice :
• Jérémy BAUDOIN – Président
• Kévin GALET – Trésorier
• Hakim TAZI – Secrétaire
Floriane LAMORTAdministratrice / Référente Pôle juridique
• Julie BOYER – Administratrice
Tania CHARRIERAdministratrice
• 
Elise DATTIN –
Administratice
Glen DEVAUX – Administrateur
Guillaume GUERLANDAdministrateur
Temps forts : • Inauguration du nouveau Centre LGBT au 37 rue St-Dizier
• Forte augmentation de la fréquentation des locaux
• Intense activité juridique et judiciaire
• Victoire pénale en première instance contre un groupe néofasciste
• Succès record pour la Marche des Fiertés de Nancy
• Week-end complet de mobilisation pour l’IDAHOT du 17 mai
• Conflit enlisé avec la majorité municipale
• Nets rajeunissement et féminisation des publics adhérents

2014

Avec 2011, l’année associative 2014 est à n’en pas douter l’autre année déterminante dans la jeune histoire d’Équinoxe. 2014 restera aussi un tournant dans l’histoire du mouvement associatif LGBT à Nancy.

D’une part, Équinoxe confirme son fort développement amorcé depuis deux exercices et atteint pour la première fois la centaine de membres. Ce fort ancrage local, marqué par la coordination de la Marche des Fiertés de Nancy (au sein du Collectif LGBT Lorraine), est réaffirmé nationalement par l’accueil de la Fédération LGBT en juillet à Nancy, et par l’élection de notre président au Bureau en tant que trésorier national.

D’autre part, 2014 restera l’année d’une rupture locale majeure dans le mouvement associatif. Lassée d’être constamment prise à parti par des groupuscules LGBT peu actifs et fortement sceptique sur la gouvernance interne et la pérennité financière de la future «Maison LGBT» municipale, Équinoxe finit par quitter le comité de pilotage peu après la Marche des Fiertés de Nancy, au cours de laquelle elle rompt fermement avec la majorité municipale en raison de ses dérapages transphobes et sa collaboration active avec la Manif pour Tous et ses dérivés.
Équinoxe préfère ainsi garder son indépendance militante, politique et financière. Elle s’en expliquera définitivement et publiquement dans une longue déclaration argumentée et illustrée, publiée en novembre 2014, afin de dissiper toute ambiguïté liée à ce retrait.

En parallèle, l’association se met en quête de nouveaux locaux dès septembre 2014 pour pallier les défauts du premier : inconfort, manque de place face à l’afflux de nouveaux membres, manque de visibilité extérieure et inadaptation à un accueil-écoute confidentiel et chaleureux. Équinoxe Nancy Lorraine trouvera finalement son bonheur en plein coeur de Nancy, sur le Point Central.

Cette éprouvante année militante fut également marquée par plusieurs affaires judiciaires très médiatisées. Équinoxe dépose plainte contre un groupe néofasciste pour «menaces de mort faites à raison de l’orientation sexuelle» et pour la dégradation du Centre LGBT à l’issue de la Marche des Fiertés. En septembre 2014, l’association se porte partie civile auprès d’un couple de jeunes lesbiennes agressées dans un bus de l’agglomération, et remporte une première victoire judiciaire à leurs côtés.

C’est au cours de cet exercice que le travail réalisé depuis janvier 2008 est reconnu par différents organes de l’État : Équinoxe obtient l’agrément «Jeunesse & Éducation Populaire» en novembre 2013, puis est reconnue «d’intérêt général à caractère social» en juin 2014.

BILAN ANNÉE 07 • novembre 2013 > octobre 2014

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
99
Composition du CA
durant l’exercice :
• Jérémy BAUDOIN – Président
Alexandre MAUVAISTrésorier
Guillaume GUERLANDSecrétaire
• Franceska CHARRONT – Vice-trésorière
Tania CHARRIER Administratrice
Elise DATTIN– Secrétaire
• Jérôme GROSDIDIER – Administrateur
• 
Matthieu Z. Administrateur
Temps forts : • Marche des Fiertés LGBT de Nancy coordonnée par Équinoxe
• Agrément «Intérêt général à caractère social»
• Agrément «Jeunesse & Éducation Populaire»
• Rupture avec la Ville de Nancy sur les valeurs LGBT et la présence
de la Manif pour Tous au sein du conseil municipal
• Refus d’intégrer la «Maison LGBT» municipale
• Recherche de nouveaux locaux plus grands et plus adaptés
• Première victoire judiciaire en tant que partie civile
• Plainte contre un groupe néonazi pour menaces de mort sur la Marche
• Accueil et organisation des Rencontres estivale de la Fédération LGBT
à Nancy en juillet
• Nouveau dépliant de présentation «Votre Centre LGBT à Nancy»

2013

L’année associative 2013 est largement marquée par la mobilisation autour de la loi ouvrant le mariage en mairie aux couples de même sexe. Du dépôt du projet de loi (novembre 2012) à sa promulgation (17 mai 2013), les militant-e-s d’Équinoxe se sont intensément mobilisé-e-s sur tous les fronts.
L’association a participé à plusieurs manifestations régionales (Metz en décembre, Nancy en janvier) et à la grande manifestation nationale du 27 janvier à Paris dans le cortège de la Fédération LGBT. Une importante activité de lobbying médiatique a également été déployée par communiqués de presse, pour réagir aux nombreux dérapages LGBTphobes de la campagne Manif pour Tous et consorts, et pour promouvoir positivement nos revendications pour l’égalité des droits.
Cette mobilisation combative a valu à l’association et ses dirigeant-e-s de nombreuses intimidations, insultes, appels à la haine, voire des menaces de mort anonymes par courrier, d’où le dépôt des premières plaintes.

Au niveau local, 2013 a été le point de départ des relations très complexes entretenues avec la majorité municipale, dans un contexte de radicalisation des opposants au mariage pour tou-te-s, et à l’amorce d’une campagne électorale (de mars 2014) qui s’annonçait serrée entre le dauphin d’André Rossinot et le candidat socialiste.
Équinoxe a été sciemment mise sous l’éteignoir lors des comités de pilotage de la future «Maison LGBT» municipale, mise en minorité par une multitude de micro-associations hostiles (très/trop) proches de la Ville de Nancy, produisant des comités de pilotage conflictuels et particulièrement improductifs.
Cette confusion a notamment permis à un responsable associatif réputé pour ses propos violemment transphobes et anti-gays extravagants, à rendre hommage au nom des associations LGBT à Jean-Pierre Humblot le 1er août 2013, sous l’oeil complice des élu-e-s de la majorité et desdites associations. Ces acteurs ont ainsi empêché la prise de parole d’une victime des agressions de 2003, qui avait pour seul tort d’être un militant public d’Équinoxe…

C’est enfin en 2013 qu’Équinoxe a insisté sur le versant convivial de ses activités, en multipliant les événements dans ses locaux et en dehors (repas, apéros, sorties culturelles et/ou ludiques), alors qu’ils restaient marginaux jusque-là.

BILAN ANNÉE 06 • novembre 2012 > octobre 2013

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
78
Composition du CA
durant l’exercice :
Jérémy BAUDOIN – Président
Alexandre MAUVAIS – Trésorier
Guillaume GUERLAND – Secrétaire
Tania CHARRIER – Administratrice
• Franceska CHARRONTAdministratice
Florian IMESSAOUDENE  – Administrateur
Matthieu Z. – Administrateur
Temps forts : • Mobilisation autour du mariage pour tous
• Participation aux manifestations régionales et nationales
• Intense activité médiatique de lobbying
• Association ciblée par les intimidations LGBTphobes
• Affront à la mémoire de Jean-Pierre Humblot dénoncé par
Équinoxe et l’ANT
• Diversification des activités

2012

Déstabilisée par la scission née de la précédente assemblée générale, Équinoxe Nancy Lorraine se restructure autour d’un noyau d’une vingtaine de membres et d’une poignée de cadres, et relance rapidement des actions militantes tournées vers le terrain et le grand public.

Dépourvue de lieux de permanence depuis peu, l’association fait le pari de gérer ses propres locaux et ouvre ses portes début janvier 2012 au 41 rue Charles III à Nancy, au centre-ville. Le local est inauguré le 24 janvier 2012, pour les 4 ans de l’association.
Équinoxe Nancy Lorraine signe rapidement une convention de partenariat avec l’Association Nationale Transgenre, lui proposant notamment de partager ces locaux et d’y organiser des permanences d’accueil-écoute spécifiques.
Notre association se constitue alors officiellement en Centre LGBT de Lorraine-Sud dès février 2012.

En dépit d’un contexte LGBT local particulièrement hostile, Équinoxe clôture l’exercice 2012 sur un bilan très positif, avec 63 membres, une excellente cohésion interne, et un rapport d’activité à nouveau très riche.

BILAN ANNÉE 05 • novembre 2011 > octobre 2012

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
63
Composition du CA
durant l’exercice :
Franceska CHARRONT – Présidente
Laurence ROBILLOT – Trésorière
Nicolas GARLAND – Secrétaire
Patrick ROBERSTEIN – Administrateur
Jérémy BAUDOIN – Administrateur (coopté)
Florian IMESSAOUDENE  – Administrateur (coopté)
Temps forts : • Opération 1er décembre « Atout pique, atout coeur »
• Inauguration des locaux au 41 rue Charles III
• Constitution en « Centre LGBT de Lorraine-Sud »
• Dépôt d’une gerbe unitaire en marge de la Cérémonie du Souvenir
• Campagne 17 mai « Homophobie / Transphobie : ça noue tue ! »
Scène de crime et dépliants thématiques

2011

L’exercice associatif 2011 fut sans conteste un des tournants de l’histoire de la jeune Équinoxe Nancy Lorraine, et celui de tous les paradoxes.

Pour la première fois, l’association devait assurer la coordination de la Marche des Fiertés LGBT de Lorraine, qui se tenait le 4 juin 2011 à Nancy. Pour cette dernière édition avant l’élection présidentielle de 2012, le mot d’ordre était résolument offensif (« L’État décapite nos droits, nous trancherons en 2012 ! »), d’autant plus qu’il était accompagné d’un visuel pour le moins incisif, qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.
La Marche en elle-même fut un grand succès, et sa préparation a permis à Équinoxe d’attirer de nombreux nouveaux visiteurs, permettant aux permanences hebdomadaires d’atteindre de forts pics de fréquentation au printemps.

Ce succès n’a pourtant pas permis à l’association de faire décoller le nombre d’adhérent-e-s, plombé par une très forte division interne durant plus de 6 mois, qui débouchera sur une assemblée générale houleuse le 15 octobre 2011, à la suite de laquelle plusieurs groupuscules dissidents et très hostiles naîtront (notamment Objectif Égalité Lorraine, L’Autre Cercle Lorraine et Les Oublié-e-s de la Mémoire – délégation Lorraine, à l’existence purement symbolique).
De cette issue d’exercice 2011 se dessinera le paysage associatif LGBT abscons qui règne encore à ce jour à Nancy, en dépit d’une très forte affirmation d’Équinoxe depuis.

L’année a également été marquée par la finalisation du site Internet Les Mots Stars, dont le lancement a néanmoins été très affecté par les dégâts de cette scission.

BILAN ANNÉE 04 • novembre 2010 > octobre 2011

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
41
Composition du CA
durant l’exercice :
Patrick ROBERSTEINPrésident
Franceska CHARRONTTrésorière
Julien GELLY – Secrétaire
Yannick GIRARDOT – Vice-trésorier
Nicolas GARLANDAdministrateur
Thierry RAGOT – Administrateur
Laurence ROBILLOTAdministrateur
Temps forts : • Nouveau dépliant officiel de présentation
• Marche des Fiertés LGBT de Lorraine à Nancy
(coordination, visuels et char militant)
• Forte fréquentation des permanences
• 17 mai : dépôt d’une gerbe à la statue de Jeanne d’Arc
• Finalisation du site Internet Les Mots Stars
• Forte division interne
• Assemblée générale houleuse et scission conflictuelle

2010

Si les deux premières années étaient essentiellement marquées par l’activisme de terrain, l’exercice 2010 a permis à Équinoxe d’ajouter d’autres types d’approches militantes et d’asseoir sa fonction d’accueil-écoute vers des publics encore plus fragilisés.

Après plusieurs essais de permanence accessible en 2009, l’association a mis en place une permanence accessible mensuelle dans les locaux de la Mutualité Française, Place d’Alliance à Nancy, dans le but de pouvoir accueillir tout le monde sans exception.

Équinoxe lance également le projet de site Internet « Les Mots Stars », destiné à lutter contre le mal-être et la suicide des jeunes, en complément avec d’autres outils de communication participatifs permettant une entraide par les pairs. Les premiers mois du projet ont principalement été consacrés à des comités de pilotage pour intégrer des partenaires institutionnels, et à la programmation du site Internet.

L’exercice 2010 a vu quelques actions de terrain marquantes. Suite aux déboires liés à Capleton, Équinoxe s’est intensément mobilisée contre le concert de Sexion d’Assaut, dont les membres avaient proféré des propos violemment homophobes, et qui se produisaient à L’Autre Canal. Le concert a finalement été annulé à Nancy, ainsi que dans d’autres villes de France grâce à la mobilisation ferme des militant-e-s.

Enfin, le 25 septembre 2010, de nombreux-ses militant-e-s d’Équinoxe se sont rendu-e-s dans l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof en Alsace, afin d’assister au dévoilement de la toute première plaque mémorielle en hommage aux déporté-e-s pour motif d’homosexualité.

BILAN ANNÉE 03 • novembre 2009 > octobre 2010

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
53
Composition du CA
durant l’exercice :
Patrick ROBERSTEINPrésident
Franceska CHARRONTTrésorière
Jérémy BAUDOINSecrétaire
Elise DATTINAdministratrice
Nicolas GARLANDAdministrateur
Stéphanie NICOTAdministratrice
François SCHARFF – Administrateur
Thierry RAGOT – Administrateur
Laurence ROBILLOTAdministrateur
Temps forts :
(par ordre chronologique)
• Cortège don du sang à la Marche des Fiertés de Metz
• Augmentation du nombre de militant-e-s sur le terrain
• Lancement du projet « Les Mots Stars »
• Mise en place d’une permanence mensuelle accessible aux
personnes à mobilité réduite
• Opération « Révolution aux landaus »
• Participation à la cérémonie de Natzweiler-Struthof

2009

À l’image du premier exercice associatif d’Équinoxe, 2009 est marquée par une intense activité militante de terrain.

Le fait marquant de l’année restera l’intégration, pour la première fois, des associations LGBT dans le Carré des Officiels lors de la Cérémonie du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. Après une dernière cérémonie en marge en 2008, notre association a interpellé les grands élus locaux (André Rossinot, Michel Dinet, Mathieu Klein, Hervé Féron) pour engager la Préfecture vers une intégration à égalité de toutes les minorités déportées, et a lancé une pétition (en ligne et dans la rue) pour faire connaître nos demandes. Malgré l’obstination des anciens combattants à vouloir nous exclure, le Préfet d’alors, Hughes Parant, a fini par accéder à notre requête légitime. Également saisie en parallèle, la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité) produira la délibération « ÉQUINOXE » n°2009-222 enjoignant les préfets de tout le territoire français à imiter le modèle nancéien. Désormais, chaque association représentant une catégorie de déporté-e-s est en mesure de demander à participer dignement à la cérémonie.

En début d’exercice, la Journée mondiale de lutte contre le sida a été l’occasion d’une grande opération ludique, à destination du grand public, aux abords de la Place Stanislas, avec notamment « La roue du plaisir… sans lendemain » et la plaquette « Atout pique, atout coeur » spécialement éditée.

Peu avant (novembre 2008), Équinoxe s’affronte une première fois pendant plusieurs semaines avec la Ville de Nancy au sujet du concert de Capleton, chanteur de ragga dancehall violemment homophobe, à L’Autre Canal à Nancy. Malgré des textes appelant au meurtre des homosexuels, malgré notre demande d’annulation du concert, l’adjointe aux Droits de l’Homme (Lucienne Redercher) et le président de L’Autre Canal (Laurent Hénart) ne feront pas annuler ce concert, qui se déroulera au même moment que le 60e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, pourtant fêté en grande pompe à Nancy…

Équinoxe participe à sa première Marche des Fiertés à Nancy, produisant un cortège funèbre destiné à sensibiliser sur le suicide des jeunes LGBT. Sur le plan interassociatif, malgré un milieu local divisé, Équinoxe signe une convention de partenariat avec Trans Aide sur la base des principes de Jogjakarta. Elle accueille également les Rencontres estivales de la Fédération LGBT à l’Hôtel de Ville en juillet à Nancy. Équinoxe prend enfin part à Themagay tout un week-end à Strasbourg, pour un grand colloque de santé gay organisé par AIDES, mais dont les résultats ont été décevants.

BILAN ANNÉE 02 • novembre 2008 > octobre 2009

Nombre de membres
au terme de l’exercice :
47
Composition du CA
durant l’exercice :
Patrick ROBERSTEINPrésident
Franceska CHARRONTTrésorière
Jérémy BAUDOINSecrétaire
Elise DATTINAdministratrice
Nicolas GARLANDAdministrateur
Stéphanie NICOTAdministratrice
Laurence ROBILLOTAdministrateur
Temps forts :
(par ordre chronologique)
• Journée mondiale de lutte contre le SIDA Place Stanislas
• Participation à Themagay (Strasbourg)
• Signature charte de partenariat avec Trans Aide
sur la base des principes de Jogjakarta
• Intégration au carré des officiels Cérémonie du Souvenir
• Délibération « Équinoxe » n°2009-222 de la HALDE
• Marche des Fiertés LGBT de Lorraine à Nancy

2008

L’assemblée générale constitutive se déroule le 24 janvier, en présence de 6 personnes représentatives de la diversité LGBT. L’objectif est clair : reconstruire une structure militante forte à Nancy, qui venait de subir la douloureuse disparition du Centre LGBT Homonyme après 14 ans d’existence. La naissance officielle d’Équinoxe (nom d’usage Équinoxe Nancy Lorraine) intervient en préfecture le 29 janvier.

La nouvelle association est accueillie avec beaucoup de réticence voire d’hostilité par le milieu LGBT régional, irrité par les déboires financiers d’Homonyme et leurs dommages collatéraux. Seule l’association Trans Aide affirme son soutien à Équinoxe, notamment au sein du collectif régional d’organisation de la Marche des Fiertés (Collectif LGBT Lorraine), face au rejet d’un axe Couleurs Gaies / LesBienNées / Alter Egaux / Aides 57 / Emergence 57.
Équinoxe est en revanche accueillie avec bienveillance aux rencontres hivernales de la Fédération LGBT à Dijon, dès février 2008, malgré l’hostilité des Messins alors membres actifs de la fédération. L’association Quazar (Centre LGBT d’Angers) fera à cette occasion un don financier de bienvenue à Équinoxe.

Déterminée et combative, notre association se fait rapidement remarquer par les médias et les milieux militants en intervenant avec fermeté sur deux dossiers hautement polémiques : la Cérémonie du Souvenir de la Déportation, dont les associations LGBT étaient encore injustement exclues, et le projet de fichage « EDVIGE », contre lequel Équinoxe a initié la mobilisation en Meurthe-et-Moselle.

De février à septembre, les membres et sympathisant-e-s ne peuvent se réunir que mensuellement, lors du repas au restaurant friendly Le San Lorenzo (Nancy), au cours duquel est distribuée la lettre d’information mensuelle « Équinews ».
Le site Internet www.equinoxe54.com voit le jour dès mars 2008, et Équinoxe publie son premier dépliant officiel (« ÉGALITÉ pour toutes et tous ! ») en juin, à l’occasion de la Marche des Fiertés de Lorraine à Metz.

Dès septembre 2008, l’association inaugure sa permanence hebdomadaire d’accueil-écoute et d’information, qui se tient chaque lundi de 19h15 à 21h30 dans les locaux de AIDES 54, au 66 rue Stanislas à Nancy.

BILAN ANNÉE 01 • janvier 2008 > octobre 2008
Nombre de membres
au terme de l’exercice :
44
Composition du CA
durant l’exercice :
Patrick ROBERSTEINPrésident
Franceska CHARRONTTrésorière
Jérémy BAUDOINSecrétaire
Elise DATTINAdministratrice
Nicolas GARLANDAdministrateur (coopté)
Stéphanie NICOTAdministratrice
Laurence ROBILLOTAdministrateur
Temps forts :
(par ordre chronologique)
• Fondation de l’association
• Inauguration du site Internet
• Cérémonie du Souvenir
• Premier dépliant de présentation
• Mobilisation contre EDVIGE sur plusieurs mois
• Premières permanences
• Forte couverture médiatique