Accueil-écoute

La mission d’accueil-écoute exercée par Équinoxe Nancy vise à recevoir les personnes dans un cadre chaleureux, bienveillant et sans jugement, en toute confidentialité.

Cet accueil est principalement réalisé lors des 2 permanences hebdomadaires au Centre LGBTI+ (chaque mercredi soir et chaque samedi après-midi), et parfois en dehors de ces créneaux en cas d’urgence. Si nécessaire, il peut également être réalisé sur rendez-vous sur un autre site, notamment pour certaines personnes à mobilité réduite n’ayant pas accès aux locaux.

L’accueil-écoute se fait selon les préférences de l’accueilli-e : il peut se faire individuellement ou avec des proches dans une salle assurant la confidentialité, ou collectivement lors des permanences.

Enfin, le premier contact peut également être réalisé par téléphone (pendant les horaires de permanences, sauf urgences), voire par écrit sur différents supports (notamment courrier électronique).

Les profils des accueilli-e-s sont multiples :

  • personnes en questionnement sur leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre ;
  • personnes en phase de coming out ;
  • personnes nouvellement arrivées sur Nancy et la région ;
  • personnes se retrouvant seules suite à une séparation ;
  • personnes souhaitant militer activement pour l’égalité des droits ;
  • personnes avec des questions juridiques ou de santé ;
  • victimes d’agressions et de discriminations ;
  • personnes LGBTI+ issues en danger dans leur pays d’origine et demandant l’asile politique ;
  • etc.

Les accueillant-e-s connaissent leurs limites et ne sont pas des professionnels de la psychologie ; une formation est néanmoins dispensée, en interne et/ou avec des intervenants extérieurs. Leur rôle est de permettre à toute personne en demande de rompre l’isolement et de trouver une oreille attentive et bienveillante.

En cas de questions très techniques et précises (en matière de santé ou de droit par exemple), il peut arriver que l’accueilli-e soit redirigé-e vers une autre structure spécialisée voire vers des professionnel-le-s. Il vaut toujours mieux rediriger la personne que lui donner une information erronée ; son suivi est néanmoins assuré pour vérifier qu’elle a obtenu ce qu’elle souhaitait.

Mise à jour : 14 février 2018