Veille de solidarité communautaire en période de COVID19 : mesures et recommandations aux personnes LGBTI+

Dans le contexte de la pandémie au COVID19, Equinoxe invite chaque personne à respecter les consignes sanitaires et les mesures de confinement, prises dans l’intérêt de toutes et tous.

Les conditions pour pouvoir circuler sont fixées par décret. Vous pouvez télécharger l’attestation pour pouvoir circuler dans les conditions fixées par le décret du 16 mars 2020. [Télécharger l’attestation]

Malgré les mesures de confinement, Equinoxe se doit d’assurer la continuité des activités d’accueil-écoute ainsi qu’une veille de solidarité communautaire. Nous continuons notre action envers les personnes en questionnement, inquiètes de la situation actuelle.

Nous restons joignables par e-mail et assurons la continuité des activités d’accueil-écoute par téléphone et en entretien par Skype. Une deuxième ligne téléphonique a été ouverte à ces fins, aux horaires indiqués. Ces horaires pourront être réaménagés dans les prochaines semaines.

D’autres actions sont également envisagées, notamment au bénéfice des jeunes isolé·es et confiné·s dans le domicile familial. Nous reviendrons vers vous, pour communiquer sur ces éléments.

Être LGBTI+ : une vulnérabilité

Les personnes LGBTI+ sont plus vulnérables en moyenne que le reste de la population, comme le relate le LGBT Cancer Network, pour au moins trois raisons :

  • Un tabagisme plus élevé (de 50% aux États-Unis) accroît le risque de difficultés respiratoires en cas d’infection au COVID19 ;
  • Une prévalence plus élevée du VIH que dans le reste de la population ;
  • Les discriminations et l’exclusion qui génèrent stress et dépression, et une plus forte distance au secteur médical (en raison d’expériences discriminantes), qui sont autant de facteurs de vulnérabilité de santé.

En conséquence, nous vous demandons d’appliquer scrupuleusement les consignes de confinement.

Situations personnelles / conjugales difficiles

Le confinement ne doit pas conduire à l’isolement complet, facteur de stress et de dépression. Si le sentiment de solitude est pesant, utilisez tous les moyens numériques à votre disposition pour communiquer avec vos proches.

Nous invitons tous les membres d’Equinoxe à faire preuve de solidarité. Appelez vos connaissances et vos proches, en particulier les plus fragiles.

Si les lignes téléphoniques d’Equinoxe servent habituellement aux cas d’urgence et à orienter aux permanences accueil-écoute, elles peuvent aujourd’hui être utilisées pour combattre l’isolement.

La période de confinement peut générer des difficultés conjugales, voire des situations de violence. Il est clair que le confinement à la maison en situation de stress peut conduire à des difficultés.

  • Ne restez pas seul·e enfermé·e avec un·e conjoint·e, surtout après une dispute ;
  • Vous avez le droit de sortir pour marcher et en profiter pour téléphoner à l’accueillant·e aux horaires des permanences téléphoniques ;
  • Vous pouvez aussi communiquer avec nous par SMS.

Droit d’asile

Equinoxe milite pour le droit effectif des personnes LGBTI+ à l’asile et au séjour. Le gouvernement a pris des mesures fortes allant dans ce sens :

  • Suspension des audiences à l’OFPRA ;
  • Suspension des audiences à la CNDA ;
  • Prolongation de la durée des titres de séjour de 3 mois.

Un e-mail leur parviendra prochainement pour les informer des conséquences de la situation exceptionnelle que nous vivons sur leurs démarches. La permanence asile du jeudi est maintenue à distance, par téléphone/SMS et par Skype.

Concernant les personnes en procédure Dublin III, il est clair que les décisions de transfert ne seront pas exécutées en raison de la fermeture des frontières nationales au sein de l’Union européenne.

De la même façon, nous considérons qu’en l’état actuel, les frontières internationales étant fermées, les mesures d’Obligation de Quitter le Territoire Français seraient en tout état de cause inapplicables.

Les personnes qui disposent d’un titre de séjour valides jusqu’au 16 mars 2020 ne doivent pas se rendre en préfecture. La durée de leur titre de séjour est prolongée de 3 mois.

Notre inquiétude porte surtout sur le risque que le gouvernement ne force le confinement en Centre de Rétention Administrative des personnes en situation irrégulière, en attente de jugement alors que les tribunaux administratifs ne fonctionnent pas, alors que les conditions d’accueil en CRA laissaient déjà à désirer.

Message envoyé aux personnes en situation de demande d’asile :

Justice

Dépôts de plainte

En cas de difficulté liée à des agressions physiques (par exemple dans le cadre du confinement) ou à l’expression des haines anti-LGBTI en ligne, vous pouvez solliciter l’association, par e-mail ou par téléphone/SMS aux horaires indiqués, pour prendre un rendez-vous téléphonique / Skype avec le Président qui assurera l’accompagnement des victimes.

Haine en ligne

Equinoxe invite chacun·e à la retenue et à la responsabilité sur les réseaux sociaux. En cas d’infraction, Equinoxe s’appuiera sur les conseils avisés des professionnel·les de la Justice pour traiter ces situations. La période de confinement n’est pas une période de non-droit, ni au domicile, ni sur les réseaux sociaux.

Questions de santé

VIH / Dépistages

Pour le dépistage au VIH, vous pouvez toujours prendre rendez-vous avec votre médecin pour bénéficier d’une ordonnance pour un dépistage ou aux urgences pour bénéficier du Traitement Post-Exposition. Ces déplacements entrent dans le cadre de l’article 1er du décret du 16 mars 2020.

Toutefois, pour limiter les déplacements et enrayer la pandémie, nous suggérons l’utilisation des auto-tests en pharmacie, lorsqu’ils sont disponibles. Nous pouvons porter conseils dans le cadre des entretiens en accueil-écoute par téléphone ou en entretien Skype.

Les personnes séropositives peuvent se rendre la page de Aides, qui donne des informations vérifiées et des recommandations utiles pour agir pour se protéger et protéger les autres.

Ordonnances et traitements

Concernant les personnes en ALD (traitements hormonaux, PrEP), il a été décidé par le gouvernement de permettre aux pharmacie de délivrer des médicaments après expiration des ordonnances jusqu’au 31 mai (arrêté du 14 mars, article 6).

Concernant les personnes transgenres FTM, les communautés transgenres nous informent que l’utilisation des binders est contre-indiquée en cas de difficultés respiratoires liées au COVID19 et peut générer des complications.

Suivi des événements

Cette page sera remise à jour chaque semaine pour permettre la continuité de l’accueil, semaine après semaine.