Priorité au dépistage !

En cette dernière semaine du mois de novembre, les associations de lutte contre le VIH s’organisent pour promouvoir la pratique du dépistage, quelques jours avant la mobilisation de rue du 1er décembre. À cette occasion, diverses actions seront conduites par les associations communautaires, en lien avec Aides.

Priorité aux actions de dépistage

Membre du COREVIH Grand-Est, partenaire de l’association Aides, Equinoxe rappelle que si le SIDA recule en France et dans le Grand-Est, la lutte contre le VIH/SIDA se heurte à la question des personnes dites « séro-interrogatives » : il s’agit des personnes qui ne connaissent pas leur statut sérologique*, et dont certaines ont contracté le VIH mais ne le savent pas, et ainsi sont très contaminantes les premières semaines faute de traitement pour faire baisser leur charge virale.

C’est la raison pour laquelle les associations de Nancy se mobilisent autour de la priorité donnée au dépistage. Aujourd’hui, se faire dépister au moins deux fois par an est en effet indispensable quand on a une sexualité active. Lorsque l’on est « multipartenaire », c’est-à-dire que l’on a plus de deux partenaires sexuels dans une période de quatre mois, il est vivement recommandé de se faire dépister le plus régulièrement possible, idéalement tous les 3 mois.

Chaque personne peut bénéficier de conseils et de recommandations auprès des associations spécialisées. De plus, l’association AIDES est habilitée à pratiquer le TROD (Test Rapide à Orientation Diagnostique). Il est donc possible de se faire dépister directement dans leurs locaux, avec une simple goutte de sang prélevée au bout du doigt, de bénéficier de conseils avisés au cours d’un entretien confidentiel et non-jugeant.

Notons également qu’il est possible dans certaines pharmacies de se procurer des autotests (même si trop peu de pharmacies sont aujourd’hui équipées !). Enfin vous pouvez vous rendre dans un laboratoire d’analyses médicales pour pratiquer un dépistage plus classique. Sur ordonnance de votre médecin, ces dépistages sont intégralement remboursés par l’assurance maladie (à l’exception du forfait et des franchises).

Une simple goutte de sang !

Lors de sa permanence de mercredi soir de 19h30 à 21h30, Equinoxe délivrera une information spécifique sur la question du dépistage en présence de membres de Aides.

Jeudi après-midi, à l’occasion de notre permanence asile, nous organisons un déplacement groupé vers les locaux de Aides, opportunément situés à quelques mètres du Centre LGBTI+. C’est l’occasion pour les membres les plus vulnérables d’Equinoxe de bénéficier de l’expertise incontournable de la principale association de lutte contre le VIH/SIDA.

Mobilisation de rue

Enfin, Equinoxe se joint à l’appel des associations LGBTI+ et de santé de la région, pour une mobilisation en faveur de la lutte contre le VIH et contre les discriminations. L’après-midi sera l’occasion d’un stand de prévention de 16 h à 20 h, Place Maginot. Un rassemblement militant aura lieu ce dimanche 1er décembre à 17h place Maginot.