Ville de Nancy : ce n’est que le début !

Équinoxe a reçu le 5 septembre dernier les représentant·es des autorités municipales : l’adjointe aux droits humains (Mme Patricia DAGUERRE-JACQUE), la conseillère déléguée aux droits des femmes (Mme Lauranne WITT) et le directeur de service (M. Franck DIVET-PORTERAT). Témoignage d’une confiance retrouvée (qui n’est toutefois pas acquise), c’est la première fois depuis longtemps que la Ville de Nancy a pu mettre les pieds au Centre LGBTI+ de Nancy.

Nous avons rappelé les engagements de la nouvelle majorité quant aux neuf mesures d’urgence soumises au débat par les associations LGBTI lors des élections municipales, en mettant en avant les difficultés d’accès croissantes au dispositif PrEP au CHRU de Nancy-Brabois. Sur ce dernier point, Équinoxe prendra très prochainement une initiative.

Le ton du débat était très généraliste et n’a pas abouti à grand chose de concret pour l’instant. Après tout, notre objet est trop vaste pour que les compétences étroites d’une seule délégation puisse le couvrir entièrement. Surtout : un plan d’ensemble portant sur plusieurs axes des politiques publiques nécessitera sans doute de nouveaux outils plus efficaces que la vieille mécanique, datée et rouillée, héritée de la dynastie Rossinot-Hénart.

Nous attendons un rendez-vous prochainement avec Mathieu KLEIN, nouveau maire de Nancy, pour concrétiser progressivement les engagements pris pendant la campagne.