A Nancy, nous espérons un grand changement

NANCY, le 23 juin 2020 – Équinoxe a compilé et analysé les positions respectives de Mathieu Klein et de Laurent Hénart sur les questions LGBTI. Elle constate que, grâce à son action, les lignes bougent après six ans d’immobilisme. Elle appelle ses adhérent·es et sympathisant·es à prendre connaissance de ces positions et à voter en conscience.

Nancy est à la traîne sur les questions LGBTI. Sûres de ce bilan, Équinoxe et les associations LGBTI de Nancy ont planché sur l’avenir des politiques municipales : accueil des usagères et usagers, santé communautaire, culture, événementiel, éducation, etc.

Nous avons sollicité toutes les listes du camp démocratique pour qu’elles prennent, elles aussi, part à cette réflexion. C’est toujours bon de le dire : les positions prises par Équinoxe et les associations LGBTI de Nancy font globalement consensus. Quel étonnement pour nous qui sommes régulièrement accusés d’être si clivants !

Notons quelques différences entre les deux candidats. Mathieu KLEIN est très clair sur les questions de politique générale et s’avance moins sur les propositions opérationnelles. Laurent HÉNART apparaît, quant à lui, très frileux sinon conservateur sur les questions de politique générale mais – sur l’opérationnel – fait des propositions concrètes. 

Un changement de majorité n’est une condition ni nécessaire, ni suffisante pour qu’un changement de paradigme ait lieu à Nancy. C’est la raison pour laquelle nous n’appelons pas au vote pour tel ou tel candidat. Nous comptons en effet sur tou·tes les élu·es, toutes couleurs politiques confondues, pour y engager la collectivité.

À l’issue des élections, nous engagerons directement le dialogue avec le futur maire de Nancy pour que la Métropole adopte un plan d’ensemble destiné à lutter concrètement contre les haines anti-LGBTI.

Sources