Horreur ! « Le Kreuji » fréquente des homophobes à l’insu de son plein gré !

Équinoxe Nancy Lorraine révélait récemment que des gays nancéiens proches de Laurent Hénart, maire UDI de Nancy, s’affichaient tout sourire au stand du « Kreuji » en compagnie de leur nouvel ami, Pierre Ducarne, tête de liste FN aux municipales… Tout ceci dans le cadre très officiel de la Fête des associations organisée par la Ville !

Lancé par Laurent Hénart pour tenter d’affaiblir les associations LGBT majoritaires et influentes de la ville, trop revendicatives et trop indépendantes à son goût, le projet « Kreuji » affiche en effet ses liaisons dangereuses avec des homophobes et des extrémistes de droite. Comment s’étonner que ceux-ci, encouragés par tant de compromissions, ne se croient tout permis ?

Les ravis de la crèche 

Pascal Dabel, président du projet « Kreuji », fait aujourd’hui semblant de découvrir le caractère hautement sulfureux de son entourage. Mieux vaut tard que jamais, même si on peut s’interroger : le rôle de « ravi de la crèche » qu’il endosse pour l’occasion n’a-t-il pas pour but de sauver une opération de division déjà en perdition ? M. Dabel et ses amis de la mairie insultent nos bénévoles en les traitant « d’extrémistes » depuis leur refus de participer à la réunion du 23 avril qu’ils ont tenue à l’Hôtel de ville avec Pierre de Saulieu, conseiller municipal délégué aux écoles nommé par Laurent Hénart et ancien responsable régional de la Manif pour tous. Six mois plus tard, les mêmes doivent avouer publiquement que nous avions raison, et qu’ils ont été roulés dans la farine

Gênés aux entournures, les dirigeants du « Kreuji » sont obligés de reconnaître le total bien fondé des alertes répétées lancées par Équinoxe et l’ANT à propos de leurs liens douteux avec les homophobes de la Manif pour tous. 

Loin d’être un homophobe repenti, Pierre de Saulieu leur avait affirmé ce même 23 avril, les yeux dans les yeux, qu’il refuserait de célébrer tout mariage de couples homosexuels, sans que le quarteron de dirigeants du « Kreuji », dont une conseillère municipale divers droite de l’agglomération, ne s’en émeuve ! Face à de tels renoncements, M. de Saulieu s’est cru tout permis, et appelait ce dimanche à la manifestation des homophobes contre la PMA, la GPA et le droit au mariage pour tous les couples. Pierre de Saulieu a bien quitté Ludovine de la Rochère, mais c’était pour se rallier à « L’avenir pour tous » de Frigide Barjot ! Quant à M. Hénart, qui nous prenait de haut en affirmant que son ami de Saulieu avait abjuré l’homophobie, ses œuvres et ses pompes, le voici maintenant réduit au rôle de dindon de la farce. Nous lui conseillons donc de sauver les meubles tant qu’il en est encore temps en retirant sa délégation à M. de Saulieu.

Bien choisir ses amis, agir efficacement contre l’homophobie !

Équinoxe et l’ANT ont quitté le projet « Kreuji » en toute connaissance de cause, bien avant que les faits que nous avions déjà révélés à de nombreuses reprises éclatent à la figure des vrais et des faux naïfs. Nous avons ainsi pu nous consacrer en toute indépendance à nos missions de lutte contre l’homophobie, la transphobie et pour l’égalité des droits.

Depuis près de 3 ans, le Centre LGBT de Lorraine-Sud peut afficher un vrai bilan : de plus en plus d’adhérents, un procès gagnépar Équinoxe en septembre contre un agresseur homophobe, deux autres en préparation – l’un aux côtés d’une victime d’agression, l’autre contre le groupe néo-fasciste qui avait menacé les manifestants de la Marche des Fiertés LGBT de Nancy (que nous co-organisons). Et un accueil chaleureuxde toutes les personnes à la recherche d’un soutien et d’une atmosphère amicale. Avec de nombreux amis, très divers, mais tous fréquentables !